Entête de page

Culture et traditions

Accueil Découvrir Culture et traditions

Culture et traditions : intro

Ajouter à mes favoris

Découvrez Noël en Alsace : plongez dans l'histoire, les légendes, les recettes et les symboles emblématiques qui font de cette période de l'année un moment si spécial !

les personnages de Noël

Noël en Alsace : culture et traditions - I

Ajouter à mes favoris

Le Christkindelsmärik

Le Christkindelsmärik, ou "marché de l’enfant Jésus", est le nom donné en dialecte alsacien au traditionnel marché de Noël de Strasbourg. Né en 1570, il est l’un des plus anciens d’Europe et a longtemps été le seul en France.

Remontons dans le temps et laissons-nous séduire par les photos et documents d'archive qui présentent le Christkindelsmärik à travers les âges.

 

C’est en 1871 que cet incontournable de Strasbourg Capitale de Noël s’installe sur la place Broglie et depuis n’a cessé d’être le cœur et l’âme du marché de Noël.

Pour tout savoir sur « ce marché de l’enfant Jésus », découvrez l’exposition dédiée et faites un détour par l’Hôtel de Ville au centre de la place Broglie. Pour la seconde année, la scénographie met à l’honneur les personnages de l’histoire du Christkindelsmärik (Saint-Nicolas, Christkindelsmärik, Peckersel, Hanstrapp).

Au Moyen Âge, le marché de Saint-Nicolas se tient autour du 6 décembre mais sera interdit suite à la Reforme qui bannit le culte des Saints. Ainsi, dès 1570 et sous un autre nom, le Christkindelsmärik évoluera tant en terme de lieux que de dates rajoutant dans ses allées au fur et à mesure des commerces de plus en plus variés. Le Christkindelsmärik aussi appelé marché de l’enfant Jésus se confondra dans la deuxième moitié du 19ème siècle avec une foire de Noël s’ouvrant le 26 décembre à la Saint Etienne. Par conséquent le marché de Noël de Strasbourg s’étend dans la durée de la période de l’Avent jusqu’au mois de janvier pour tendre dès 1991 vers Strasbourg Capitale de Noël telle que nous la connaissons aujourd’hui. Aujourd’hui comme hier, retrouvez jouets, délices sucrés ou salés, artisanat ou encore sapins sur l’un des plus anciens marchés de Noël en Europe.

Découvrez notre exposition "Le Christkindelsmärik à travers les âges"

sapin archive

L’Avent

L’Avent est un temps de préparation et d’attente avant la célébration de Noël.

La couronne de l’Avent

La couronne de l’Avent ou Àdvantskrànz est une tradition d’origine protestante inventée par Johann Wichern dans les années 1830 à Hambourg. Ce directeur d’institution pour enfants défavorisés, le Raue Haus, a l’idée de faire patienter les enfants en allumant une bougie par jour du 1er au 23 décembre.

La couronne de l’Avent comme nous la connaissons aujourd’hui, faite à partir de branches (sapin, épicéa, houx, laurier) et ornée de quatre bougies allumées successivement chaque dimanche avant Noël, se développe autour de 1860. En Alsace, la première mention date de 1894, mais la coutume se répand surtout dans l’entre-deux-guerres.

Le calendrier de l’Avent

Le calendrier de l’Avent est un autre moyen de rythmer l’attente avant Noël. À compter du 1er décembre, chaque jour, l’une de ses vingt-quatre fenêtres est ouverte. Derrière les volets se cachent une image, une friandise ou un petit cadeau.

Le premier calendrier de l’Avent est imprimé en 1903 par le Munichois Gerhard Lang. Il reprend une pratique de sa mère qui, pour gérer son impatience, fixait vingt-quatre gâteaux sur un carton. Il s’inspire également d’une ancienne tradition qui consistait à offrir aux enfants, chaque jour de l’Avent, une image évoquant les traditions de Noël.