Entête de page

Le Grand sapin

Accueil Coups de cœur Le Grand sapin de Noël

Le Grand sapin et son écrin lumineux

Ajouter à mes favoris

Dressé au cœur de la ville, le Grand sapin, du haut de ses 30 mètres, est le symbole incontournable de Strasbourg Capitale de Noël et ravive les traditions d’antan. La place Kléber et la façade du Bâtiment de l’Aubette, transformés en un écrin enchanté scintillant de mille feux vous plonge instantanément dans la magie de Noël.

On vous dit tout sur le Grand sapin

Ses mensurations, les secrets techniques de son installation, l'envers du décor :

30 mètres. C'est la hauteur du Grand sapin qui pèse près de 6,5 tonnes. Son tronc peut mesurer jusqu'à 120 cm de diamètre. C'est Henri-Pierre Gangloff, responsable unité de production de l'office national des forêts (ONF) qui sillonne en voiture les forêts d'Alsace, de Moselle et des Vosges. Il parcourt des centaines de kilomètres à la recherche de LA perle rare. Son repérage commence dès le mois de mars.

120 h de travail. C'est le temps qu'il faut à l'ONF et ses grimpeurs élagueurs pour préparer le grand sapin à son voyage vers Strasbourg. Première étape : découper ce mastodonte et l'installer sur la remorque. À l'aide de deux grues pesant à elles deux 150 tonnes, le conifère est sanglé avant d'être découpé et ainsi éviter la chute. Il est ensuite déposé avec délicatesse sur la remorque en évitant d'être trop abîmé ; une opération qui peut durer plus de deux heures ! Afin d'assurer un transports sans encombre, chaque branche est ensuite repliée et attachée au tronc.

180 branches. Ces branches proviennent d'autres sapins et sont sélectionnées par l'ONF ; elles sont repiquées sur le Grand sapin afin de l'étoffer. Une délicate opération esthétique réalisée une fois le sapin érigé à Strasbourg. Au total, l'ONF consacre près de 250 heures de travail à la réalisation du sapin.

60 ans. C’est l’âge du Grand sapin. Prélevé à maturité, son départ participe à la gestion durable des forêts assurée par l’Office National des Forêts (ONF).

Sapin Noël Strasbourg

Le saviez-vous ?

Au XVIe siècle, on décorait traditionnellement les sapins avec des pommes rouges. Considérées comme les premières décorations que l’on accrochait au sapin, elles ont par la suite été remplacées par des boules de Noël en verre. On raconte que c’est en 1858, suite à une importante sécheresse qui a privé l’est de la France de ces fruits, qu’un artisan verrier de Moselle eut l’idée de fabriquer des boules en verre.

Illuminations et décorations : Société Sigmatech