Entête de page

Agrégateur de contenus

angle-left Quelques contes alsaciens de Noël
Quelques contes alsaciens de Noël

Quelques contes alsaciens de Noël

Publié le 24 octobre 2019

Saviez-vous que Noël doit à l’Alsace certains de ses plus jolis contes ? Alors en ce début d’automne, prenez le temps d’une pause pour rester bien au chaud sous la couette, à lire des contes de Noël merveilleux.

L’Alsace est l’une des régions françaises les plus fortement marquée par l’empreinte de Noël. En effet, c’est en Alsace et tout particulièrement à Strasbourg, que s’est tenu le premier marché de Noël en 1570. Depuis, l’âme véritable de Noël n’a cessé de faire vibrer cette belle région, notamment au travers de jolis contes, à découvrir ou redécouvrir en famille.

En voici trois d’entre eux, à lire pour patienter sagement avant Noël.

Le cardinal de Rohan et le Chrischtkindelsmarik

Un soir précédant Noël, un cardinal passa avec son carrosse sur la place du Château, où le Chrischtkindelsmarik battait son plein. Une vieille commerçante avait étalé le long du passage tous ses trésors, dont sa belle vaisselle en porcelaine. En la voyant le cardinal eut une idée folle et donna l’ordre à son cocher de passer sur l’étalage de la femme, envoyant ainsi voler en éclats toutes ses belles pièces qu’elle exposait à la curiosité des visiteurs. Catastrophée, elle n’eut pas le temps de pleurer, qu’elle vit venir à elle le cardinal lui-même, descendant se son carrosse, qui lui remis une bourse pleine d’argent dont le montant était bien supérieur aux objets qu’il venait de briser. Il voulait de cette façon rembourser les dégâts causés par son caprice princier.

Les lutins de Kerbholz

Dans la vallée de Munster, se dresse le Kerbholz, une haute montagne dont la vallée est couverte de savoureux pâturages. C’est là que sont préparés, dans bon nombre de fromageries, les bons fromages de Munster. Juste avant Noël, les lutins quittent leurs demeures souterraines pour venir fabriquer leurs meilleurs fromages, dans des chaudrons en cuivre rouge. La nuit du très attendu réveillon, les lutins descendent dans les villages de la vallée et offrent les fromages, conçus dans leur mystérieux atelier, aux plus honnêtes et aux plus démunis.

La Schlüpfermatt

Tout près de l’Altenberg, se trouve une prairie nommée Schlüpfermatten. Pendant la guerre de Trente Ans, les villageois ont dû fuir leurs maisons et se réfugier dans les chalets, les forêts ou les montagnes. Deux femmes, dont le hasard voulu qu’elles se trouvent enceintes en même temps, se réfugièrent dans une grotte et lors de leur séjour dans cette grotte, donnèrent naissance à leurs bébés au même moment : la nuit de Noël. L’une accoucha d’une fille et l’autre d’un garçon. Alors qu’il faisait terriblement froid ce jour-là, la magie de Noël opéra car les enfants devinrent tous deux forts et robustes, et, tombés amoureux l’un de l’autre, ils décidèrent de se marier, une fois devenu adultes.

Textes extraits de : Noël en Alsace : rites, coutumes et croyances. Editions Degorce, 2018.
Illustration : P. Kauffmann
Musée de Strasbourg : M. Bertola